SERGE WILKINS EN INDE

Premier Congrès International de Médecine Légale Franco-Indien en Inde

 

Une première mondiale ou la France est à l’honneur dans le domaine de la médecine légale.

La délégation française des représentants de la médecine légale dont le Professeur Patrice Mangin de Strasbourg et directeur de l’institut médico-légal de Lausanne en Suisse, des professeurs de droit médico-légal Mr. Olivier Gout et Mr. Guillaume Rousset de Lyon et des sciences associées (thanatopraxie) Mr. Serge Wilkins et Mme Cécile Mongrolle du centre de formation WeA (wilkins embalming and e-learning academy) de Vanxains en Dordogne, menée par le directeur de l’institut de médecine légale de Lyon le professeur Daniel Malicier a été chaleureusement accueillie par ses confrères indiens.

Il est de l'avis général que les deux nations devraient collaborer en termes de soutien intellectuel et d'échange d'idées de manière à augmenter les possibilités d'utiliser la science médicale dans le but d’apporter des preuves crédibles sur le plan juridique dans le combat contre le crime.

Le premier Congrès médico-légal international franco-indien organisé conjointement par l'Université Manipal et l'Université Claude Bernard de Lyon à Mangalore auquel plus d’une centaine de scientifiques ont participé.

C’est également là que Mr. Wilkins a pu s’entretenir avec le premier ministre du Sri Lanka Ranil Wickremesinghe lors d’une visite officielle de ce dernier en Inde.

Le thème du congrès était «Connexions entre le présent et l'avenir de la médecine légale».

Un protocole d'accord a d’ailleurs été signé  par les universités française et indienne pour travailler à une meilleure collaboration.

Le sous-commissaire Sasikanth Senthil a déclaré que l'application de la loi est un domaine majeur dans une société codifiée. "Pendant longtemps, nous étions une société non codifiée où les preuves scientifiques étaient insuffisantes, mais la situation a changé", a-t-il déclaré.

Qualifiant la science médico-légale de fusion du droit et de la science, le DC a déclaré que les données scientifiques aideront à prouver la vérité. Il a déploré que beaucoup de gens languissent dans les prisons faute de preuves médico-légales appropriées.

Campus KMC Mangaluru Chancelier Pro Surendra V Shetty a déclaré que la science médico-légale est considérée comme la preuve scientifique la plus crédible. "Les vraies victimes sont assurées de la justice en utilisant des données médico-légales. La recherche ouvrira des opportunités pour développer une technologie haut de gamme sur le terrain", a-t-il déclaré.

Le devenir des victimes, une fois les enquêtes terminées, est d’une importance capitale pour les proches qui ont à vivre des moments difficiles liés aux circonstances du décès. Les soins apportés aux défunts sont en fait un complément aux services de médecine légale, comme l’a évoqué Mr. Serge Wilkins de Vanxains.

Le Dr. M Venkataraya Prabhu, doyen du campus de KMC Mangaluru, et le Dr B Suresh Kumar Shetty, chef du département de médecine légale de KMC, étaient présents parmi ceux qui ont permis cet évènement.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Mairie de VANXAINS